DE | EN | FR | ES | RU | CN | JA  
BVKBVK

Histoire

21ème siècle

Les pianos à queue et les pianos droits font toujours partie des instruments principaux de la vie musicale. Ce n'est pas surprenant car jouer du piano motive, donne des ailes et enthousiasme. Cela libère de toutes les contraintes, fait apprécier ce qui est beau et positif, éveille la joie de vivre. Jouer du piano sert en même temps à la détente et au bien-être. Cela aide à se recueillir, à se concentrer, à apprécier le calme et la méditation. Nous sommes conduits au plus profond de notre âme et nous recevons des qualités et des facultés qui nous permettent de vivre pleinement. Écouter activement les autres et se mettre à leur portée en font partie. En outre, faire du piano favorise non seulement la faculté de perception et de sensation, mais encourage également la sensibilité et la créativité sociales. Un morceau de piano rend heureux, enrichit et résonne longtemps en nous. Il offre aussi bien motivation, inspiration que calme intérieur et harmonie. C'est pour toutes ces bonnes raisons que jouer du piano sera toujours d’actualité. Que pour cela la condition essentielle soit de bons instruments, est depuis toujours une évidence pour les facteurs de pianos en Europe.


2001

Les claviers sont le visage des pianos. Ils offrent l'accès aux instruments et transmettent le jeu des mains à la mécanique de répétition de ces pianos. Chaque touche doit réagir aux intentions du pianiste. L'entreprise Kluge, spécialisée dans la fabrication de claviers, se consacre à une telle précision depuis 175 ans. Dirigée par la famille fondatrice jusqu'en 1998, elle est membre du groupe Steinway depuis 1999.


2002

Udo Schmidt-Steingraeber
Udo Schmidt-Steingraeber
La société Steingraeber & Söhne à Bayreuth fête ses cent-cinquante ans. À cette occasion, Udo Schmidt-Steingraeber accueille quatre cents invités d'honneur à l'opéra des Margraves pour un concert avec Cyprien Katsaris. Parmi eux se trouvent Daniel Barenboim, Alfred Brendel, Kurt Masur et le président fédéral d'Allemagne Johannes Rau. Pour cet anniversaire, M. Steingraeber avait commandé une pièce de théâtre. L'auteur, Uwe Hoppe, écrit la pièce de théâtre pour un acteur et un piano appelée « La chevauchée des Walkyries – ou bien il faudrait savoir jouer du piano » (« Der Walkürenritt – oder man müsste Klavierspielen können ») qui a été interprétée depuis assez souvent en Allemagne et en Suisse.



En 2002, un honneur très particulier a été accordé à la manufacture de pianos Bösendorfer riche en traditions : en reconnaissance de ses performances exceptionnelles pour l'économie autrichienne, la société Bösendorfer s'est vue décerner les armoiries autrichiennes par le ministère fédéral de l’Économie et du Travail. En 2010, l'administration, le service commercial, le marketing et la salle d'exposition ont quitté Neu-Wien pour aller s'établir sur le site de production de Wr.-Neustadt, à 50 km de Vienne où les instruments sont fabriqués depuis 1973 déjà. Aujourd'hui, membre du groupe multinational Yamaha Corp., Bösendorfer cultive toujours l'art de la fabrication des instruments bien timbrés et de noble finition, l'amour du design, les relations amicales avec les artistes et bien entendu, les traditions artisanales transmises depuis des générations.


2003

L'histoire couronnée de succès de Blüthner commença en 1853. Depuis sa fondation, plus de 150.000 instruments ont été livrés dans le monde entier par la manufacture de pianos Julius Blüthner. Aujourd'hui, 150 ans plus tard, l'entreprise de Leipzig, aux mains de la famille depuis sa fondation, fait preuve d'un dynamisme particulier. Le Dr. Christian Blüthner supervise le réseau de distribution global et les nombreuses filiales implantées sur tous les continents.


2004

Zuzana Ceralová Petrofová
Zuzana Ceralová Petrofová
140 ans après la création du premier piano à queue de concert Petrof, Zuzana Ceralová Petrofová devient membre de la direction de la société Petrof, et peu de temps après, présidente. Cette même année débute la nouvelle fabrication de pianos droits et à queue. Cinq ans plus tard, toute la gamme des nouveaux pianos à queue est lancée sur le marché. À cette période, une société de distribution est fondée aux États-Unis d'Amérique et les activités de commercialisation sont renforcées.




2006

Paolo Fazioli
Paolo Fazioli
En novembre 2006, Paolo Fazioli fête les 25 ans de la fondation de l'entreprise. Ce qui avait débuté il y a plus de trois cents ans à Florence en Italie avec le premier « Gravicembalo col piano e forte », se retrouve actuellement dans les pianos à queue Fazioli : la passion du piano-forte. À l'heure actuelle, 110 à 120 instruments sont fabriqués annuellement. La collaboration avec des établissements d'enseignement supérieur de renom dans le cadre de projets de recherche et de développement prouve que la qualité et l'amélioration du produit ont toujours une grande importance. Aujourd'hui, dans le monde entier, les pianos à queue de toutes tailles de la maison Fazioli font partie des produits de très haut niveau.





2007

Depuis 125 ans, la société Louis Renner est à la pointe du développement technique de l'industrie pianistique. Aujourd'hui, Renner est le fabricant, leader dans le monde, de mécaniques et de têtes de marteaux. Au 21ème siècle aussi, l'objectif stratégique prioritaire reste le maintien et l'amélioration de l'excellente qualité des produits Renner. Depuis 2010 Clemens von Arnim dirige la société. Sous sa direction, Renner s'engage plus que jamais à ses objectifs stratégiques.


Le nom de Röslau a une excellente réputation dans le monde entier parce que les cordes en acier de la maison Röslau sont de qualité reconnue. Pour la société Röslau, la fabrication de cordes en acier pour pianos droits et à queue n'a pas de secret depuis 125 ans. Un matériau extrêmement résistant, étiré avec précaution, au calibrage précis et finement échelonné est utilisé. C'est aussi la base d'une bonne sonorité.


2008

Le 160ième anniversaire de la société Seiler en 2009 a lieu à une époque de changement profond de l'industrie pianistique au niveau mondial. En même temps, la longue tradition de la maison Seiler ainsi que la bonne réputation de la marque font de nouveau leurs preuves. C'est ainsi que la manufacture pianistique Kitzinger Pianofortemanufaktur trouve en 2008 un nouvel associé avec le coréen Samick Musical Instruments Co Ltd., un des plus importants fabricants de pianos droits et à queue dans le monde ; sous sa direction, l'histoire des instruments Seiler continue.


2009

175 ans après la fondation de la manufacture pianistique Ferd. Thürmer, l'étroite liaison entre la fabrication des instruments et les concerts ainsi que le contact direct entre les artistes et la facture pianistique, est typique de l'entreprise. Dans le bâtiment de la société à Bochum, la salle de concert et l'atelier sont à côté l'un de l'autre. L'échange intense entre les pianistes et les fabricants donne constamment naissance à des instruments exceptionnels. À l'ancien siège social à Meissen, l'entreprise fête les dix ans du musée du piano créé par Jan Thürmer.

Depuis 2009, la marque Rönisch a effectué un retour aux sources. Après la reprise par la société Julius Blüthner Pianofortefabrik GmbH (à Großpösna près de Leipzig), l'entreprise fondée il y a plus de 150 ans porte maintenant le nom de « Carl Rönisch Pianofortemanufaktur GmbH ». Ce n'est pas seulement le nom du fondateur mais surtout la tradition de la marque qui caractérise les instruments Rönisch aujourd'hui et justifie l'excellente position actuelle sur les marchés en Europe, Asie, Amérique, Australie et Nouvelle-Zélande.


Annekatrin Förster
Annekatrin Förster
Maintenir l'art artisanal développé pendant 150 années de facture pianistique par la maison Förster fait partie des principes absolus de cette famille de facteurs. C'est ainsi qu'Annekatrin Förster poursuit la tradition en reprenant, en 2008, la société de son père Wolfgang Förster qu'elle dirige en cinquième génération maintenant. Les compliments et la reconnaissance de la part de pianistes, compositeurs et chefs d'orchestres internationaux confirment ce succès. Puccini déjà composa, entre autres, ses opéras célèbres « Tosca » et « Madame Butterfly » sur un instrument August Förster.


Qu'il s'agisse d'un piano à queue, d’un piano droit, de meubles de grande valeur ou bien d’un déménagement, avec M+S Piano-Express, vos biens voyagent en première classe. Les années 2009 à 2012 sont marquées par des changements structurels. C'est ainsi qu'en 2009 la société JCL AG, basée en Autriche, reprend 74,9 % des parts du groupe Kraus et Pabst. Un an plus tard, la reprise par la JCL AG est complète. Le 1er janvier 2012 la société VELA GmbH dont le siège est à Minden (Allemagne) reprend toutes les parts de la JCL Logistics Germany GmbH ainsi que de sa filiale JCL Transport Germany GmbH. Les deux entreprises se présentent maintenant sous le nom de P&M Logistics GmbH et de P&M Transport GmbH. En mai 2014, la société M+S Piano-Express GmbH établie à Berlin (Germany) reprend toutes les parts du groupe P&M. C’est ainsi que se terminent les récentes turbulences. M+S Piano-Express se concentre de manière inchangée sur les services logistiques pour instruments de musique et meubles de grande taille et non emballés.


2010

Burkhard Stein
Burkhard Stein
Avec ses 175 ans d'histoire, la manufacture de pianos Grotrian-Steinweg est une entreprise familiale depuis six générations maintenant. Entre-temps, les trois filles d'Erwin Grotrian-Steinweg, Mechthild, Irmhild et Liebhild Grotrian-Steinweg sont devenues propriétaires de cette société riche en traditions. En association avec le commerçant et facteur de pianos Burkhard Stein qui gère les affaires de la société depuis 1999, elles assument la responsabilité du maintien et de l'évolution de l'entreprise pour laquelle, au cours de toutes ces années, une chose en particulier est restée inchangée : l'amour de la musique. Il a toujours été et reste la motivation, parfois aussi pour des décisions hors du commun, comme par exemple la construction d'un extraordinaire piano à queue en duo ; celui-ci fut développé en collaboration avec un couple de pianistes de renommée internationale.


Hannes Schimmel-Vogel
Hannes Schimmel-Vogel
125 années après sa fondation par Wilhelm Schimmel, la société Wilhelm Schimmel Pianofortefabrik GmbH est dirigée par Viola Schimmel, la fille cadette de Wilhelm Nikolaus Schimmel, et son époux Hannes Schimmel-Vogel. À l'occasion de cet anniversaire, une campagne offensive de modèles et d'innovation préparée de longue date concernant toutes les marques (Schimmel, Sabel by Schimmel, May Berlin) a débuté, caractérisée par un style nouveau et reconnaissable des instruments. Beaucoup de ces nouveaux modèles ont reçu des récompenses prestigieuses comme entre autres le « Red Dot Award », le « Good Design Award », le « iF award », le prix de design de la République Fédérale Allemande et de nombreux autres. Tout comme ses ancêtres, la quatrième génération dirige l'entreprise en respectant les principes de qualité et d'innovation et en continuant à améliorer constamment les instruments. Le succès de la marque Schimmel Konzert et en particulier du piano à queue K 280 représente pour la famille Schimmel et ses 250 collaborateurs la meilleure motivation car la qualité musicale est la clef du bonheur que procure un piano droit ou à queue de Schimmel.


2012

Cent cinquante ans se sont écoulés depuis la fondation de la manufacture pianistique Pfeiffer. Depuis 1994, le Dr. Georg Pfeiffer dirige en cinquième génération l'entreprise familiale siégeant aujourd'hui à Leonberg près de Stuttgart. Là-bas, une production moderne et un vaste hall d'exposition avec salle de concert attenante offrent une atmosphère de bienvenue aux amateurs de musique. La philosophie d'une excellente qualité de la maison Pfeiffer est restée inchangée.


Depuis 100 ans, l'entreprise de transformation des métaux Wupper est spécialisée dans la fabrication de roulettes de toutes sortes, charnières spéciales, renforts pour pieds, armatures, etc. pour pianos droits et à queue. En Europe, il n'existe aujourd'hui pratiquement aucun nouvel instrument qui ne soit fabriqué sans un article de chez Wupper.

Perspective

Même au 21ème siècle, les pianos à queue et les pianos droits sont, et restent, des outils magiques de l'imagination. Ils sont les seuls instruments de musique acoustiques avec lesquels on peut jouer presque tous les genres de musiques parce que leur polyphonie riche en couleurs ne réveille pas seulement l'imagination, mais qu'elle laisse aussi à celle-ci suffisamment de place pour sa propre créativité. C'est ainsi que l'on peut expliquer cette phrase souvent répétée et dite en soupirant : « Si seulement on savait jouer du piano... » !

On comprend ainsi que la plupart des élèves dans les écoles de musique allemandes sont formés au piano. Au demeurant, nous ne sommes pas les seuls en Allemagne à agir de cette façon. Dans de nombreux autres pays également, les cours de piano sont les plus fréquentés. C'est pourquoi les pianos à queue et les pianos droits de première qualité sont convoités partout. En sachant cela, les members du BVK ont toute confiance en l'avenir et vont continuer à entretenir et à perpétuer la tradition de la facture pianistique.


Des instruments de première qualité sont indispensables
Les pianos à queue et les pianos droits sont indispensables pour de nombreuses raisons. C’est pour cela qu’à l'avenir également, on ne pourra se passer des instruments de marque provenant en particulier des usines des les membres du BVK. Des instruments de musique électroniques et des pianos numériques procurent certes un enrichissement, mais jouer sur des pianos à queue et des pianos droits est d'une certaine manière un enrichissement personnel et non un gain pouvant s'exprimer en chiffres et en faits.



           © 2017 German Association of Piano Manufacturers