DE | EN | FR | ES | RU | CN | JA  
BVKBVK

Informations utiles concernant le maintien de la valeur de pianos à queue et pianos droits d'excellente qualité

Les pianos à queue et les pianos droits de qualité sont incomparables.
En jouer est un plaisir. On entend et on ressent avec quel amour et quelle minutie les facteurs de pianos allemands ont rassemblé le bois, le feutre, le cuir et le métal pour en fabriquer des instruments de première qualité – tous ces matériaux sont naturels mais réagissent de manières différentes face aux conditions et aux modifications climatiques. C'est pourquoi il est recommandé de choisir un endroit approprié pour l'instrument et de limiter autant que possible les variations climatiques de façon à éviter des dommages durables à l'instrument. En règle générale :

L'endroit idéal
L'endroit où une personne se sent bien sera le bon endroit pour un instrument de valeur. En principe, il ne faut pas placer un piano: 
  • Directement devant ou à côté de fenêtres.
  • En permanence à la lumière directe du soleil.
  • Directement devant ou au-dessus de radiateurs ou de convecteurs.
  • Directement au-dessus, au-dessous ou bien devant des aérateurs.
  • À proximité de murs extérieurs humides ou froids.
Une aération normale des pièces n'est pas nuisible.
En cas de températures extérieures au-dessous de zéro ou d'un temps très humide, il est recommandé de ne pas aérer de façon excessive. Dans ces cas-là, un courant d'air prolongé est toujours nocif. L’importance du dommage est variable selon la quantité d'air trop sec ou trop humide, ou bien selon une influence persistante des variations du climat de la pièce (par exemple en raison d'un réchauffage rapide de l'air trop fortement refroidi).

Le climat approprié
Un climat de la pièce stable et approprié est avantageux pour la stabilité d’accord, cela réduit les influences négatives sur le toucher, minimise les modifications de tension de la table d‘harmonie, ménage les éléments de bois du bloc lutherie et prolonge la durée de vie de l'instrument. Les raisons pour cela sont simples car le bois et le feutre sont des matières naturelles. Celles-ci réagissent à des modifications relatives de l'humidité de l'air. Avec du retard, il en résulte des variations d'humidité du bois et du feutre qui ont une influence préjudiciable sur les rapports de tension dans les structures harmoniques et les têtes de marteaux, sur le toucher, l'accord et la tenue ainsi que l'intonation et la qualité du son des instruments.

L'humidité relative de l'air intérieur
devrait se situer dans des marges de fluctuation de 40 % à 60 %. Des fluctuations de 35 % jusqu'à 70 % sont encore supportables. Au-delà, elles contribuent avec une fréquence et une intensité croissantes à des modifications grandissantes de l'accord et du toucher de l'instrument.

La température idéale de l'air intérieur est de 20° à 24° Celsius. 
Des températures même nettement supérieures ou inférieures n'ont pas d'influence négative, tant que l'humidité de l'air relative reste entre 35 % et 70 %. Les températures ambiantes au-dessous de 10° Celsius doivent être évitées. Dans tous les cas, des chocs de températures ne doivent pas se produire (surtout lors des transports). Les changements de températures soudains et importants sont à éviter, surtout le réchauffage rapide et extrême de la pièce en cas de températures extérieures basses, puisque dans ce cas l'humidité de l'air baisse fortement en très peu de temps. Le cas échéant, le montage d'un système « Piano-Life-Saver » est recommandé. Votre revendeur vous conseillera volontiers. 



           © 2017 German Association of Piano Manufacturers